AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 mythologie sur la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:43

voici quelque mythologie sur lhistoire de la france si vous en avez d'autre n'hesité pas a les posté, il y a plusieurs variante pour chaque histoire mais prenez celle qui est la plus fantastique, c'est le but du forum Smile

picardie:

La bête blanche:

N'avez-vous jamais entendu, un soir ou tôt le matin, en revenant du village un bruit suspect dans le champ bordant le chemin emprunté ? N'avez-vous jamais cru voir ou réellement vu une ombre blanche se faufiler entre vos jambes ?

Alors que la nuit n'était pas encore tombée, un brave homme s'en revenait de la ville où il avait été voir quelque parent. Tout encore à ses pensées, aux joyeuxseries échangées et au souvenir de la délicieuse tarte aux pommes goûtée cet après-midi, il marchait d'une allure vive et insouciante. Tout à coup il perçut un bruit dans le champs qui bordait la route. Sûrement un faisan ou un rat, se dit-il. Mais le bruit s'accentua. L'homme pensa à une bête plus grosse, un renard peut-être… Soudain le bruit se fit entendre de l'autre côté de la route. L'homme se senti encerclé, le bruit provenant en alternance de gauche puis de droite, encore et encore… C'est alors que surgit une grande bête blanche d'entre ses jambes ! Il ne l'avait point vu venir et ne savait si elle était venue de gauche ou de droite… Il accéléra sa marche pris d'une frayeur que l'on peut comprendre et se dirigea vers son village. Mais la bête allait et venait, se faufilant entre les pas de l'homme sans pour autant en gêner sa marche.
L'homme qui s'était muni d'un bâton pour s'aider dans son voyage se servit de celui-ci comme d'une masse et se mit à vouloir assommer la bête. Mais au plus vite il frappait, au plus rapide elle échappait ! Le manège continua ainsi jusqu'à l'entrée du village, où l'homme essoufflé de par sa marche forcée et ses tentatives échouées d'assommer la bête, vit avec une stupéfaction sans égale, l'étrange animal blanc se transformer sous ses yeux en un homme ! Aussitôt la transformation faite, l'homme disparu en moins de temps qu'il ne faut pour le dire à l'autre bout du village !
Tour de lutins ? Bête diabolique ? Le témoin de la scène s'en retourna très vite chez lui et du faire appel à quelque boisson de celle que l'on nomme " esprits " pour s'en remettre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:44

normandie:

le lac des damnés:


On raconte qu'il y a bien longtemps existait près de Flers un couvent où les moines étaient renommés pour leur bonté et leur piété. Ils ne rataient jamais une prière ou une louange à Dieu. Hors, les années passant, le petit monastère s'enrichit de plus en plus et avec l'argent disparut la piété. Les moines ne pensaient plus qu'à s'empiffrer et allèrent même jusqu'à détrousser les pauvres paysans ou les inconscients voyageurs qui osaient s'aventurer sur leurs terres… Et ne parlons même pas du sort qu'ils réservaient aux jeunes jouvencelles qui osaient s'approcher du couvent ! Elles y perdaient souvent leur honneur par les vilaines facéties des moines sans scrupules. Une nuit de Noël, les moines étaient à fêter la naissance du Sauveur à leur façon. Ils mangeaient, échangeaient pâtés et pain blanc, tartes et gigots, bières et vins… Lorsque tout à coup, ils entendirent sonner les cloches pour la prière. Hors tous les moines étaient rassemblés en la salle à manger et de toute façon, les cloches n'avaient plus sonner depuis belle lurette ! D'abord effrayés par ce son les rappelant à l'ordre, ils l'oublièrent bien vite et se précipitèrent à nouveau sur les mets délicieux. Les cloches se mirent à sonner de plus en plus fort. Un des moins blasphéma alors quelque chose et au moment même un éclair foudroyant tomba sur le monastère ! Le lendemain, quelques paysans qui avaient entendu un énorme fracas durant la nuit, se rendirent sur les lieux où normalement ils auraient du trouver la bâtisse des religieux. Mais en lieu et place du couvent s'étendait maintenant un lac aux eaux noires et silencieuses. Les gens du pays racontent souvent que la nuit de Noël, si l'on tend l'oreille du côté du Lac des Maudits, on entend le son des cloches rappelant la malédiction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:45

Bretagne

Ys l'engloutie

Il y a de ça bien longtemps vivait en Cornouaille un roi qui n'avait qu'une unique fierté : sa fille. Par amour pour sa fille, le roi Gradlon le Grand fit bâtir une cité merveilleuse. Lelégendaire Ys. La ville avait la particularité de se situer en-dessous du niveau de la mer. Une forte digue la protégeait des assauts de l'océan. Son port était séparée du large par un système ingénieux d'une écluse dont seul le roi avait le pouvoir d'ouvrir et de fermer.

Mais la fille du roi, Dahut, passionnée des cultes anciens voués aux dieux celtiques, en voulait beaucoup à l'évêque de Quimper d'avoir banni les coutumes et croyances anciennes. La princesse désirait que sa ville soit colorée de fêtes et pour cela, Ys devait devenir puissante. Et pour bâtir cette puissance, rien ne vaut la richesse… Dahut dota ainsi la ville d'Ys d'un puissant dragon qui attaquer tous les navires marchands passant au large de la ville. Les richesses s'accumulaient et le pouvoir monta très vite à la tête de l'impétueuse princesse.
Amusée des fêtes païennes qu'elle rétabli en son royaume, Dohut s'inventa un jeu cruel mais qui n'était pas dépourvu de plaisir. Chaque soir voyait arrivé un amant qui était obligé de porter un masque de soie. Petite exigence coquine, pensez-vous ? Que nenni ! Le masque était magique et dès les premières lueurs de l'aube se transformait en griffes de métal ! Les pauvres amants ne survivaient pas à ce massacre et leurs corps étaient précipités du haut d'une falaise dans la mer.
Survint un jour un amant qui offrit tant et tant de plaisir à la princesse que celle-ci tomba éperdument amoureuse de l'homme. Lui ôtant son masque pour éviter qu'il ne subisse le même sort que ses prédécesseurs, elle lui avoua cet amour subit. Hors, l'amant en question n'était autre que le diable que Dieu avait envoyé à Ys pour punir les infidèles. Il parvint à convaincre Dohut de s'emparer des clés de l'écluse et de l'ouvrir. Aveuglée par son nouvel amour, Dohut s'exécuta et abattit par là la malheur sur la ville d'Ys. L'eau la submergeait en des vagues monstrueuses lorsqu'apparu Saint Gwénolé qui permit au roi Gradlon de monter sur son cheval marin pour atteindre le rivage. Le cheval avait beaucoup de mal. Beaucoup trop et les deux hommes se rendirent compte que c'était parce que Dohut s'était accrochée à lui. Mais le poids était de trop pour l'animal et Saint Gwénolé ordonna au roi de lâcher sa fille, cause de tous les malheurs. Le roi dû l'abandonner et parvint ainsi à être sauvé.
Lorsqu'il atteint le rivage, il eu un dernier regard pour sa ville somptueuse qui disparaissait sous les flots...


On raconte qu'aujourd'hui, des pêcheurs entendent parfois sonner les cloches de la légendaire cité d'Ys. Et les gens prétendent qu'un jour la ville renaîtra dans toute sa beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:46

Aquitaine

Les trois enfants et le Tartare

Il y a bien longtemps au bord des Pyrénées vivaient une brave famille de paysans qui avait comme seule richesse, le bonheur d'avoir trois beaux enfants. Hors, la maladie emporta bientôt le père et la mère et les trois enfants désormais orphelins, ne savaient comment s'y prendre pour trouver de l'argent pour vivre. Le plus petit des trois qui était aussi le plus malin, persuada ses frères de chercher fortune ailleurs. Les voilà partis, nos trois vaillants bonhommes, au travers des forêts et des montagnes… Mais la journée fut vide de rencontres, nulle maison, ni fermette ne se dressa devant eux. Le cadet monta sur un arbre pour voir au loin et aperçut alors un grand et fort château qui se dressait, majestueux, à quelques lieues de là où ils se trouvaient.
Vite, les gamins se dirigèrent vers le château où ils frappèrent avec leurs dernières forces l'impressionnante porte. Une servante vint leur ouvrir et ils lui demandèrent de quoi se reposer un peu et de quoi se nourrir. Prise de pitié pour les trois malheureux, la servante les conduits en cuisine où elle leur donna à boire et à manger. Ensuite elle les invita à se cacher au fond d'une barrique car elle avait entendu son maître rentrer de loin. Hors c'était le château du terrible Tartare, ennemi des chrétiens, et qui n'hésitait pas à dévorer ceux qu'il croisait sur sa route.


Le maître aussitôt rentré se mit à flairer l'air et se tourna, avec une horrible grimace sur sa servante. " Me cacherais-tu quelque chrétien en ma demeure ? Parle, misérable ou je te tue sur le champ ! ". A ces mots la pauvre femme trembla et désigna la barrique d'un doigt tremblant. Le Tartare trouva les enfants, grelottant de peur, et ordonna à la servante de leur servir à nouveau à manger et de les conduire dans une des chambres du château.

Tout en mangeant, les enfants gardaient un œil inquiet sur leur hôte et c'est ainsi qu'il le virent occuper à ranger de nombreuses pièces d'or dans une grande armoire. Sûrement l'or dérobé à ses victimes, pensèrent-ils… Dès qu'il eurent manger bien plus qu'il ne leur fallait, les trois enfants montèrent se coucher. En revenant, la servante aperçut son maître occupé à préparer une immense marmite d'eau bouillante dans laquelle il jeté une grosse quantité de légumes. Ensuite, il se mit à aiguiser finement son grand couteau. Il demanda à la servante de surveiller la chambre des enfants et quand ceux-ci seraient endormis de l'avertir aussitôt.


Mais la servante désobéit à son maître et alla avertir les enfants du danger qui les guettaient. Le cadet eu l'idée de se servir des draps pour fuir par la fenêtre et ils s'éloignèrent en courant du château. Pendant ce temps, le Tartare monta doucement les escaliers et pénétra dans la chambre. Il se tint un moment au-dessus du lit et donna dans l'obscurité plusieurs coups de couteau, pensant tuer les trois malheureux enfants.


Quelle ne fut pas sa surprise, le lendemain matin, de voir qu'il n'avait qu'éventré matelas et coussins ! Furieux, il se retourna sur la servante qui, une fois de plus, ne sut résister aux regard mauvais de l'homme. Elle lui avoua donc que les trois enfants s'étaient enfouis par la fenêtre depuis plusieurs heures.


Mais le tartare possédait des bottes magiques qui lui permettait de rattraper n'importe quel retard. Il les enfila et se mit à la chasse des enfants. Ceux-ci le virent arriver de loin et eurent juste le temps de se cacher dans un buisson avant que leeur poursuivant n'arrive à l'endroit où ils étaient. Un peu essoufflé, le tartare trouva l'endroit charmant et se dit qu'il méritait bien une petite sieste avant de rattraper ses proies. Il se coucha sur l'herbe et s'endormit. Alors, les enfants lui retirèrent délicatement les bottes et se dirigèrent à nouveau vers le château. Ils racontèrent à la servante que le Tartare avait égaré ses bottes et que les enfants les avaient retrouvées. Cela méritait une récompense, non ? La servante sachant son maître très attaché à ses bottes magiques et ne pensant pas une seule seconde que ces trois petits chérubins auraient pu les lui voler, cru à leur histoire. Pour les remercier au nom de son maître, la femme leur donner une belle quantité d'or qui suffirait à les faire vivre jusqu'à la fin de leurs vies.


Lorsque le Tartare, épuisé, s'en revint au château il ne peut réprimer un terrible cri de colère quant il appris qu'il avait été joué par trois petits enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:47

Languedoc-Roussillon

Marraine la mort

Il était une fois, il y a bien longtemps, un couple qui était frappé d'une très grande misère. Leur pauvreté nourrissait à peine leurs quatre enfants et le malheur voulut que la femme accouche d'un cinquième qu'ils appelèrent Jean-de-trop. Mais ni parents, ni voisins, ni amis, connaissant leur état de pauvreté n'acceptèrent de devenir le parrain et la marraine du petit. Ils savaient quand cas de malheur, ils auraient à veiller à l'enfant comme tout bon parrain et toute bonne marraine. Le couple était à se lamenter dans leur petite maison lorsqu'un mendiant, encore plus pauvre qu'eux, se présenta à leur charité. Hors, les parents de Jean-de-trop avaient toujours eu pour principe d'aider plus pauvres qu'eux et ils partagèrent leur bien maigre repas avec l'inconnu. Ayant confié leur malheur de ne point trouver de parrain pour leur dernier-né, l'inconnu se proposa pour le rôle. Il leur dit de ne s'occuper de rien pour le baptême, qu'il veillerait à tout ainsi qu'au choix de la marraine.

Le jour du baptême arriva et les parents, loin d'être rancuniers avaient convié à la fête, parents, voisins et amis. Ils étaient à se demander ce que le pauvre mendiant avait bien pu préparer pour le baptême lorsqu'ils virent venir de nombreux carrosses remplis de victuailles, de pain et de vin. Les yeux émerveillés des invités virent alors descendre le parrain d'un des carrosses qui tendit la main à la marraine. Mais alors, tous s'enfuirent, car ce qui descendit du carrosse n'était autre qu'un squelette tout blanc, la Mort ! Seuls étaient restés les parents du futur baptisé. L'homme et la Mort leur dirent de ne point avoir peur, qu'ils ne pouvaient désirer plus belle marraine que la Mort et que cette dernière saurait récompensé ce choix en gâtant son filleul… Bref, le baptême se déroulé et la Mort offrit au petit Jean-de-trop ainsi qu'aux membres de sa famille de vivre 200 ans sans jamais connaître la maladie.


Lorsqu'il atteint l'âge de dix-huit ans, sa marraine apparut à Jean-de-trop et lui avoua qu'il était temps qu'il trouve un métier honorable. Il choisit pour lui celui de médecin. Le jeune homme répliqua de suite qu'il n'était pas aussi savant et qu'il ne connaissait rien au latin et autre charabia de médecin ! Mais la Mort se moquait bien des connaissances des médecins car elle seule possédait le pouvoir de connaître si le malade mourrait ou bien vivrait. Elle confia donc au garçon le truc suivant : lorsque celui-ci se rendrait au chevet des malades, il serait le seul à apercevoir sa marraine. Si celle-ci apparaissait au pieds du malade, il vivrait. Jean-de-trop n'avait qu'à prétendre alors que quelques gouttes d'une potion de sa connaissance suffiraient à rétablir le patient. Mais si elle apparaissait à la tête du malade, il mourrait. Et Jean-de-trop n'avait qu'à déclarer que rien ne pouvait être fait dans ce cas.


La renommée de Jean-de-trop dépassa bien vite les frontières et porta jusqu'aux oreilles d'un grand roi dont la fille était très malade. Tous les médecins avaient prédit une fin tragique ; pour en avoir le cœur net, le roi fit venir au chevet de la belle princesse, Jean-de-trop. Ce dernier voyant sa marraine aux pieds de la jeune femme, demanda au roi la main de sa fille s'il parvenait à la guérir. Le roi n'hésita pas un instant préférant de loin une fille mariée mais vivante que célibataire et morte. La jeune princesse guérit comme l'avait dit Jean-de-trop et épousa le jeune homme qui était loin d'être repoussant !


Mais une chose ennuyait fortement l'heureux époux. Il savait que sa femme ne vivrait jamais aussi longtemps que lui. Il pria sa marraine d'accorder à son épouse de vivre jusqu'à 200 ans comme lui. Mais la Mort toujours refusa. Ne sachant comment la convaincre, Jean mit au défi la Mort de se faire si petite de taille qu'elle pourrait pénétrer dans la gourde qu'il tenait entre ses mains. La Mort releva le défi mais aussitôt qu'elle avait pénétré dans la gourde, le jeune homme referma celle-ci et cria à la Mort d'accorder une vie de 200 ans à sa femme sinon elle resterait enfermée là-dedans ! Au bout de huit jours, alors que personne ne mourrait nulle part sur la terre, la Mort céda et offrit à son astucieux filleul ce dont il rêvait…


Ainsi les deux tourtereaux vécurent longtemps, très longtemps dans un bonheur sans nul pareil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:47

Alsace

Hans-Trapp

"La puissance mène au mal, le mal au péché, le péché au châtiment"

Il y a bien longtemps, au cœur de l'Alsace vivait un homme puissant et riche. Son nom était Jean de Trapp. On le disait avide de pouvoir et voué au Mal. Sa vie n'était que débauches et charmes sataniques. Hors un jour, le méchant homme s'empara des richesses de l'Abbaye de Wissembourg. Le Pape ne pouvait laisser un tel crime impuni. Le mécréant fut sur le champ excommunié. Cela n'aurait été sans mal pour l'adorateur de satan qu'était ce jean de Trapp, si l'excommunication n'avait été suivie du rejet de la population entière du pays. Repoussé de partout, il se retira en haut du mont Geisberg. Là, il s'enlisa encore plus solidement dans le Mal et se mit à rêver de chair humaine… Non pas pour la connaître mais pour la manger ! L'affreux bonhomme devenait complètement obsédé par cette envie de mordre à pleine dents dans un bras, une jambe, un dos ou une cuisse d'homme !


Hors il se fait que par une belle journée, il vit non loin de son repaire, un jeune pâtre d'une dizaine d'années. Le monstrueux sorcier se mit à saliver à n'en plus finir en pensant que la chair du jeune garçon devait être tendre et délicieuse. Il s'approcha sans bruit du jeunot, le transperça de son épée et l'emmena à l'intérieur de son repaire. Là, il le découpa en petits morceaux et les fit rôtir. Mais au moment même de goûter son premier morceau, Dieu ne pouvant rester sans rien faire devant cette abomination le frappa de sa justice en le foudroyant !


Mais l'histoire s'achèverait bien mieux si on ne l'avait vu depuis hanter la région d'Alsace sous l'apparence d'un épouvantail… Alors, amies, amis, prenez garde à ne pas vous promenez seuls, la nuit, en ce beau pays d'Alsace… Prenez garde de ne point vous voir transformer en rôtis ou en steaks bien cuits et de servir de repas au légendaire Hans-Trapp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:48

Alsace

Le dragon de feu

Un jour un grand-père appela son petit-fils et lui raconta l'histoire suivante : " Petit-fils, écoutes-moi. J'ai eu la chance une nuit d'apercevoir une chose merveilleuse. J'avais été réveillé par une envie soudaine de manger quelque chose et était descendu à la cuisine. Après avoir grignoté quelques biscuits, je me mis à lire un journal posé sur la table. Il devait être près de deux heures du matin et je me sentais complètement éveillé. Je n'avais même pas songé à allumer une lampe pour éclairer la petite pièce et trouvais d'ailleurs que la lumière de la lune éclairait bien assez… Trop bien me dis-je et je me levais pour me diriger vers la fenêtre afin de contempler Madame la Lune. Ma surprise fut grande lorsque ce que je vis dans le ciel et qui brillait d'une lumière étincelante, n'était pas la lune mais un dragon de feu ! Grand comme un tronc d'arbre, la créature semblait aller de grenier en grenier dans les maisons voisines… Soudain, le dragon se dirigea vers notre maison. Pris de peur, je me jetai au sol. Je fus très étonné de ne point entendre un vacarme étourdissant. Au contraire, le bruit était timide. Mais j'entendis ! J'entendis des pattes lourdes et prudentes déplacer des choses dans notre grenier… Par la fenêtre, je vis le dragon repartir mais c'était pour revenir tout aussi vite. Il recommença ses allées venues plusieurs fois avant de s'en aller pour de bon. A l'aube, je gravis l'escalier menant au grenier et, ouvrant la trappe, je ne vis rien de particulier à première vue. Je me mis à fouiller le grenier de fond en comble, mais rien ! Aucune trace de l'étrange visite nocturne. Absolument aucune. Petit-fils, si je te raconte cette histoire, c'est que quelques jours après cet incident incroyable, je le racontais à ma propre grand-mère qui m'apprit ceci : le dragon de feu est bien connu en Alsace, il cache dans les greniers des trésors fabuleux qui ne peuvent être découverts qu'après deux générations ! Petit-fils, je crois que le moment est venu… " Bien sûr, bien sûr, tout ceci n'est que légende, me direz-vous… Mais comment expliquer que le petit-fils en question, aujourd'hui un homme mûr, est à la tête d'une fortune colossale ? Les mauvaises langues prétendent qu'il aurait trempé dans de sales affaires qui auraient fait sa fortune. Mais lorsqu'on le voit, en pleine nuit, au milieu de sa pelouse, contemplant le ciel en souriant d'un air satisfait, on ne peut croire que cet homme fut ou soit mauvais. Et son regard d'enfant, le lance-t-il vers son grand-père tant aimé et aujourd'hui disparu ou vers ce point lumineux, qui semble se déplacer et qui ressemble étrangement à… un dragon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:48

Lorraine

Le Sotré

La lorraine est connue pour être le pays du Sotré. Cet habitant de Féerie fait souvent des ravages dans les fermes et les habitations de par sa gourmandise légendaire…

Mais écoutez donc l'histoire de ce fermier qui, trop curieux, allait se voir jouer un bien vilain tour !


Un fermier venait de rentrer des champs le soir s'apprêtant à tomber lorsqu'il fut attirer par un étrange bruit provenant de sa grange. S'en approchant délicatement, il y pénétra doucement et se cacha derrière quelques bottes de paille pour observer l'étrange scène qui se déroulait sous ses yeux. Un petit bonhomme d'une laideur repoussante et frappé de quelque difformité était occupé à approcher un tabouret d'une des trois vaches de la ferme. Il était vêtu d'une houppelande noire et d'un bonnet rouge.


Le petit être monta sur le tabouret et par quelque sort magique enleva les cornes de la vache. Le fermier eut du mal à retenir un cri mais il y parvint quand même pensant que ce n'était certainement pas le moment de se faire repérer. Le petit être descendit alors du tabouret, posa les cornes par terre, et se glissa sous la vache pour la traire et recueillir le bon lait dont il raffolait.


Il était tout occupé à s'empiffrer lorsqu'il entendit le fermier se mettre à crier. Celui-ci avait aperçu les pieds du Sotré et vu qu'ils étaient fourchus. Le fermier criait bien fort que le bonhomme devait être une créature du diable pour avoir d'aussi laids pieds cornus ! Hors chacun sait que le Petit Peuple déteste que l'on parle de leurs pieds et le Sotré encore moins ! En plus, il haissait être dérangé ou surpris dans ses activités.


Frustré et fâché, le petit bonhomme disparu aussitôt laissant le fermier planté devant sa vache qui n'avait plus de cornes ! Le fermier fut par la suite bien puni puisqu'on venait de tous les villages voisins et de plus loin encore pour admirer la vache sans cornes. Ainsi, il ne fut plus jamais tranquille du reste de sa vie.


Alors, si vous pensez que le Sotré se promène chez vous, de grâce, laissez-le, ne le dérangez pas ! Surtout pas avant qu'il n'ait remis en place les cornes des vaches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:49

Champagne-Ardennes

Le Karnabo

Dans la région de Régniowez, sur le platteau de Rocroi, on raconte qu'autrefois, il y a bien longtemps de cela, le pays vit venir à lui un bohémien que l'on disait un peu sorcier. L'homme mystérieux avait été fort craint. On raconte également qu'il s'était uni à une vieille goule de 67 ans et que de cette union était né le KARNABO…

Une jeune fille, toute fraîche de ses vingt ans avait sa brave mère malade. Les médecins des environs n'avait rien pu y faire. La pauvre femme mourrait. Hors la grand-mère de la jeune fille lui raconta un jour qu'il existait dans une ardoisière située non loin de leur village un monstre qui disait-on avait un pouvoir de guérison . Il avait été fait prisonnier de l'ardoisière et provenait en réalité de la Meuse. L'eau étant un élément vital pour lui, il ne pouvait quitter son antre.


Malgré le danger qu'elle pressentait la jeune fille se mit à la recherche de la cachette du monstre, pensant que lui seul pourrait fournir le remède à la maladie de sa chère maman. Elle était à se promener aux abords de l'eau lorsqu'elle entendit un étrange sifflement, seul bruit perceptible aux alentours. C'est alors qu'elle remarqua que le silence était du à l'absence totale d'animaux. Ni oiseaux, ni poissons. Ni écureuils ni insectes. Un silence de mort !
Soudain le Karnabo lui apparut. Il était gros comme un veau et avait l'aspect d'un lézard. Il était si repoussant que la jeune fille s'évanouit. Si un autre témoin de la scène avait été présent à ce moment-là, il aurait pu voir le monstre hideux s'emparer de la jeune fille et la tirer en sa demeure. Il avait sûrement penser trouver là une compagne à sa solitude de prisonnier et de bête immonde. Pauvre jeune fille…
Depuis la disparition de la jeune fille, personne ne l'a jamais revue. Néanmoins, par temps d'orage, certains prétendent avoir entendu le terrible sifflement du Karnabo et que celui-ci était accompagné d'un gémissement humain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:49

Centre

La pauvre Madeleine

Il était une fois dans la vallée du Loir, près de Bonne-Val, un baron puissant qui n'avait de fierté que pour ses fils qu'il désirait chevaliers. Le baron de Montboissier donnait à ses fils une éducation noble et dure. Il leur avait strictement interdit de fréquenter les paysans et plus spécialement les paysannes… Hors un des fils échappait à la surveillance de son père et se glissait dans les bois pour y retrouver sa maîtresse. Celle-ci l'attendait tous les jours en tissant une couronne de fleurs. Lorsque le beau prince tardait, Madeleine questionnait les fleurs pour connaître l'amour du prince à son égard. Le prince avait l'habitude d'apparaître à la fin du rituel et ils échangeaient de longs baisers passionnés. Mais un jour, le prince n'arriva pas. La jeune fille, inquiète, se mit à questionner les fleurs. Ce jour-là s'étaient des pâquerettes. Elle les effeuille une à une mais toutes lui révèlent que le prince ne l'aime plus. Alors, perdue de tristesse, Madeleine se laissa glisser dans l'eau de la rivière… Encore aujourd'hui, certains prétendent voir une jeune fille tout de blanc vêtue, marchant sur l'eau et tenant entre ses mains des pâquerettes qu'elle effeuille. Lorsque le dernier pétale correspond à un " il ne m'aime pas ", la revenante se met à pleurer. Mais lorsque le dernier pétale correspond à un " je t'aime ", elle disparaît dans un éclat de rire en exprimant tout son bonheur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:50

Bourgogne

La Wivre du Grisy

Un pêcheur s'en revenait de son occupation favorite lorsque quelque chose au bord du Grisy attira son attention. S'en approchant il vit un énorme diamant qui brillait de mille lumières. Le caillou était si beau qu'il crut d'abord à une hallucination. Il était à toutes ses pensées lorsqu'un claquement se fit entendre dans l'eau du Grisy. Caché par un buisson, l'homme put alors voir qui se baignait à cette heure-ci dans l'eau glacée. Ce qu'il vit le terrifia et il prit immédiatement ses jambes à son cou et ne s'arrêta même pas une seconde pour reprendre son souffle avant d'arriver à son village. Il raconta, le regard encore effrayé, ce qu'il avait vu : un énorme serpent ailé ! La bête était si terrifiant qu'il en avait oublié le trésor aperçu.

Une vieille femme, présente lors du témoignage de l'homme raconta alors ce qu'elle savait des anciens. La bête n'était autre que la Wivre. Animal fabuleux qui était le gardien d'un trésor immense. Le gros diamant que l'homme avait aperçu appartenait à l'étrange animal qui le plaçait toujours sur son front et ne l'enlevait que lors de ses baignades. Nombreux sont ceux qui tentèrent de découvrir le trésor ou de s'emparer du diamant. Mais jamais personne n'en fut capable. Soit qu'ils abandonnaient l'idée à la vue du monstre terrifiant, soit qu'ils n'étaient jamais revenus.


Ce soir-là, le petit café du village vit sa réserve de bons vins largement entamée. Il fallait bien se remettre de cette terrible histoire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:50

Auvergne

La Bête du Gévaudan

Ecoutez cette histoire terrifiante bonnes gens ! Ecoutez donc vous qui ne craignez pas de vous aventurer de nuit dans les sombres forêts. Peut-être changerez-vous d'avis après avoir entendu la terrible histoire de la Bête du Gevaudan !

On raconte que dans le Haut Gévaudan, territoire perdu entre l'Auvergne et le Languedoc, à la fin du 18ème siècle, une jeune bergère rentrait son troupeau lorsqu'elle vit d'un coup se jeter sur une de ses bêtes un monstre hideux qui d'un seul coup de patte arracha la vie au pauvre bétail. La bergère, affolée, couru jusqu'à son village pour avertir les gens du pays. Très vite, les hommes se rassemblèrent et se mirent en chasse. Mais ils revinrent sans avoir pu tué la bête, à peine avaient-ils découvert quelque trace de griffes impressionnantes…


Pendant trois années, les hommes cherchèrent son refuge, aidés par des hommes du Roi. Mais rien n'y fit. La bête demeurait invisible et seules les traces de ses carnages répétitifs qui faisaient preuve d'une soif de sang insurmontable témoignaient de son existence réelle.
La rumeur s'amplifiait et, pour sûr, la bête de Gévaudan devait avoir quelque chose de diabolique !
Les gens étaient terrifiés et on racontait que la bête s'en était pris à de jeunes enfants et des femmes. Rumeur amplifiée, légende naissante ? Qui sait…


Hors, un jour, le premier arquebusier du roi qui traversait la région vit soudain surgir devant lui un loup d'une taille impressionnante. Ne perdant pas son courage devant la bête, le soldat a un coup de fusil en pleine tête du monstre et celui-ci s'écroula à ses pieds. C'en était fait de la bête de Gévaudan ! Le Roi félicita son soldat et ordonna de ne plus l'importuner avec ces niaiseries.
Mais le loup tué par l'arquebusier, les cruautés ne cessèrent pas ! La Bête était donc toujours vivante !


Alors qu'il était entrain de prier, un homme qui répondait au nom de Jean Chastel, vit surgir devant lui une créature immonde qui poussait des cris si monstrueux que l'homme était convaincu que c'était le Malin en personne qui se dressait, dans toute sa laideur, devant lui. Malgré sa terreur, l'homme parvint à se saisir de son fusil et tira. Le monstre s'écroulât et on envoya la dépouille au roi, qui vexé, la fit disparaître et " étouffa " l'affaire.


Mais la rumeur veut que la bête fut réellement de nature démoniaque. Certains racontent encore aujourd'hui que la bête du Gévaudan n'était rien d'autre qu'un homme maudit. Un homme-loup, un Loup-Garou ! Et que la malédiction coure encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Sam 7 Fév - 20:51

Limousin (meeeuhhhh xD)

Jean-sans-peur

Un sonneur de cloches en Limousin avait un fils qui ne craignait ni homme ni diable. Il n'avait jamais connu la peur. On le surnommait Jean-Sans-Peur. Un jour le curé du village lui dit qu'il était grand temps qu'il prenne une épouse mais Jean lui répondit aussi vite qu'il ne se marierait pas avant d'avoir connu la peur.

Le curé s'arrangea alors avec le père de Jean pour lui faire bien peur. Ils accrochèrent un mannequin effrayant au-dessus de la porte de l'église. Le père de Jean prétexta la fièvre et demanda à son fils d'aller sonner les cloches à sa place. Jean s'en alla vers l'église, en ouvrit la porte et comme il était prévu, le mannequin lui tomba dessus. Mais Jean n'eut aucune frayeur et au contraire, avec calme il saisit le mannequin et l'envoya avec force atterrir démembré à quelques mètres de là.


Voyant leur tour raté, le père et le curé allèrent le lendemain placer les statues des saints en-dessous des cloches afin d'effrayer Jean. Le père prétendit que la fièvre n'était toujours pas tombée at que Jean devait encore une fois le remplacer. Jean s'exécuta et lorsqu'il pénétra dans le clocher, il cru que les statues étaient des bandits, leur ordonna de descendre mais en l'absence de réponse de ceux-ci, il saisit leurs pieds et les envoya balader. Malheureusement, l'une des statues en allant se briser contre le sol rencontra le corps du curé, qui observait la scène voulant voir s'effrayer le jeune Jean. Devant la mort du curé, Jean ne put que fuir du village de peur de se voir pendu pour meurtre.


Plus tard il pénétra une région en pleurs. La raison était que la belle princesse allait être dévorée par le diable. Jean se rendit au château où la belle jeune fille attendait le démon. Lorsque ce dernier apparu, il le défia aux cartes. En cours de partie, le diable laissa tomber par terre une carte et ordonna à Jean de la ramasser. Mais Jean s'y refusa et ordonna à son tour au diable de ramasser la carte. Le diable se baissa pour la ramasser et Jean en profita pour lui mettre sa canne sur le cou. Contre sa vie le diable du lui promettre de laisser la princesse tranquille. Pour le remercier le roi proposa à Jean de se marier à sa fille mais Jean du décliner l'offre car il n'avait toujours pas connu la peur…


Il se remit donc en route et parvint dans une autre région qui était, elle aussi, en pleurs. La raison en était que la belle princesse allait être dévorée par le diable. Jean se rendit au château où la belle jeune fille attendait le démon. Lorsque ce dernier apparu, il le défia cette fois-ci à la couture. Le diable laissa tomber par terre son dé et ordonna à Jean de le ramasser. Mais Jean s'y refusa et ordonna à son tour au diable de ramasser le dé. Le diable se baissa pour le ramasser et Jean en profita pour lui mettre sa canne sur le cou. Contre sa vie le diable du lui promettre de laisser la princesse tranquille. Pour le remercier le roi proposa à Jean de se marier à sa fille. Il faut dire que cette princesse était encore plus belle que la première mais Jean du décliner l'offre car il n'avait toujours pas connu la peur…


Alors le roi, qui était un malin, l'invita au moins à goûter ses plats délicieux à un banquet donné en son honneur. Le roi ordonna à ses cuisiniers de remplir le gâteau du dessert avec des alouettes. Arrivés au desserts, les convives demandèrent au jeune héros de découper le gâteau fait en son honneur. Lorsqu'il entama le gâteau, les alouettes s'envolèrent en de grands cris et Jean s'évanouit de peur !


C'est ainsi qu'il put se marier avec la belle princesse. Et ils vécurent très heureux et eurent beaucoup de petits gamins d'une franchise et d'une hardiesse bien rares…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
Pef
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1423
Age : 25
Où demeures-tu ? : bretagne
Ton livre préféré ? : impossible de choisir ! ^^
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 13:54

Cool Ichi ! Je n'ai pas le temps de tout lire maintenant mais ça a l'air intéressant !

_________________
Nous sommes les Nains sous la montagne
BAM BAM
On creuse le jour, on boit la nuit
BAM BAM
Et on n'aime pas ceux d'la surface !


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yacki
Journaliste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 487
Age : 27
Ton livre préféré ? : La trilogie d'Axis
Ta lecture en cours ? : Les pierres elfiques de Shannara - Terry Brooks
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 14:32

Je les ai tous lu, et c'est assez sympa à lire (même si il y en a une qui ressemble beaucoup au petit poucet). Ca fait à moitié conte, à moitié légendes urbaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 15:21

au moins vous en savez un peu plus sur votre pays Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
Ryuuchan
Journaliste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 28
Où demeures-tu ? : En Maine-et-Loire
Ton livre préféré ? : Phénix, de Bernard Simonay
Ta lecture en cours ? : Le Trône de Fer T2 - G. R. R. Martin
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 17:39

Ah ça me rappelle mon enfance. Je suis depuis toujours une passionnée de contes et légendes des régions de France et j'en ai lu foison (dommage par contre, il n'y en a pas que je ne connais pas dans ce que tu as posté T-T).

En tout cas c'est super (le sujet sur la Belgique aussi ^-^).

_________________
The question is : what is a mahnah-mahnah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Botti
Ecrivain reconnu
Ecrivain reconnu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2711
Age : 26
Où demeures-tu ? : Dans le palais de la Nuit Eternelle
Ton livre préféré ? : Les liens du sang
Ta lecture en cours ? : Les Âmes vagabondes
Avertissements : 3
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 17:51

Très cool ichi vraiment interressant mais j'ai deux chtite remarques a faire :

1 le terme mythologie française est inexacte : on parle de culture payenne régionale ...

2 tu a oublier le plus important ... Tu n'a pas parlé du Dahu ... Le plus grand mythe des terres françoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuuchan
Journaliste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 28
Où demeures-tu ? : En Maine-et-Loire
Ton livre préféré ? : Phénix, de Bernard Simonay
Ta lecture en cours ? : Le Trône de Fer T2 - G. R. R. Martin
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 18:02

Pour le dahut c'est marrant, je pensais faire un truc dessus justement. Mais ne serait-il pas mieux placé dans la section "créatures fantastiques" ?

_________________
The question is : what is a mahnah-mahnah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Botti
Ecrivain reconnu
Ecrivain reconnu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2711
Age : 26
Où demeures-tu ? : Dans le palais de la Nuit Eternelle
Ton livre préféré ? : Les liens du sang
Ta lecture en cours ? : Les Âmes vagabondes
Avertissements : 3
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 18:06

Je dirait plutôt farce et Zttrape ... Tu a déjà fait la chasse au Dahu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuuchan
Journaliste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 28
Où demeures-tu ? : En Maine-et-Loire
Ton livre préféré ? : Phénix, de Bernard Simonay
Ta lecture en cours ? : Le Trône de Fer T2 - G. R. R. Martin
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 18:53

0_o Je vois mal comment je pourrais XD De toute façon comme je l'ai dit j'ai lu pas mal de trucs de ce genre et ce n'est pas moi qu'on aurait avec ce genre de chose :p

Au fait, pour ceux qui aiment bien les histoires de bébètes bizarres, je conseille vivement Contes de la forêt Barrade en Périgord de Thalie de Molènes. Si vous ne connaissez pas le drac, le lébérou, la bilhe blanche ou la demoiselle de Chahan, c'est le moment de les découvrir Wink

_________________
The question is : what is a mahnah-mahnah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Botti
Ecrivain reconnu
Ecrivain reconnu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2711
Age : 26
Où demeures-tu ? : Dans le palais de la Nuit Eternelle
Ton livre préféré ? : Les liens du sang
Ta lecture en cours ? : Les Âmes vagabondes
Avertissements : 3
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 19:26

Y a un recueil que j'ai vu chez ma libraire ( cette chere annick ) qaui est "conte et legende de l'histoire de frances" .. je crois .. 4 bouuin .. j'ai failli le prendre mais .. 54 euros ..

je pense que ca peu concerner l sujet non ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuuchan
Journaliste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 28
Où demeures-tu ? : En Maine-et-Loire
Ton livre préféré ? : Phénix, de Bernard Simonay
Ta lecture en cours ? : Le Trône de Fer T2 - G. R. R. Martin
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 19:57

Oui ça peut concerner le sujet, mais 54E 0_o Ça dépend si c'est un beau bouquin.

_________________
The question is : what is a mahnah-mahnah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Botti
Ecrivain reconnu
Ecrivain reconnu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2711
Age : 26
Où demeures-tu ? : Dans le palais de la Nuit Eternelle
Ton livre préféré ? : Les liens du sang
Ta lecture en cours ? : Les Âmes vagabondes
Avertissements : 3
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 20:18

Très beau style grimoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ichi
Ecrivain
Ecrivain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2047
Age : 25
Où demeures-tu ? : vive la belgique ^^
Ton livre préféré ? : principalement harry potter et Gemmel
Avertissements : 1
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: mythologie sur la France   Dim 8 Fév - 23:54

tu n'as cas le faire toi cette légende "la plus répendue" moi je connais pas la france donc j'ai fait ce que j'ai pu, et puis pour le titre tout le monde a très bien compris de quoi il sagissait alors c'est pas grave xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-jeux-livre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mythologie sur la France   

Revenir en haut Aller en bas
 
mythologie sur la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quizz : La mythologie grecque
» [Mythologie Grecque] La création du monde
» Blog sur la mythologie
» Mythologie scandinave: L'Yggdrasil ou les neufs mondes
» Dragons, mythologie, figurines et cie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres Fantastiques :: L'agora :: La Mythologie :: Les mythologies-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit